30 sept

Pourrez-vous encore acheter une maison en vente à Deauville en 2019 ?

AdobeStock_97870953

Vous voulez acheter une maison à Deauville ? Que change pour vous le prélèvement de l’impôt à la source qui entrera bien en vigueur le 1er janvier 2019 après plusieurs semaines d’incertitude ? Vous êtes inquiet ? Et si cette réforme avait un impact sur votre capacité d’emprunt, vous donnant le sentiment que votre pouvoir d’achat – notamment immobilier – baisse ?

Pas d’inquiétude. La mise en place du prélèvement à la source ne devrait pas modifier les calculs d’endettement et de capacité d’emprunt. Les banques devraient prendre en compte le « net à payer avant impôt sur le revenu » qui restera inscrit sur les fiches de paie en plus du nouveau « net à payer après prélèvement de l’impôt », le montant effectivement versé au salarié.

Le montant d’impôt déduit du salaire rentrera tout de même bien sûr en ligne de compte dans l’étude globale du dossier et l’évaluation du risque via le calcul du « reste-à-vivre » qui est la somme restante toutes charges déduites (mensualité de prêt, autres prêts en cours, charges diverses, pensions alimentaires, impôts) et qui est variable selon les banques, mais en moyenne de 750 € pour un célibataire, 1200 € pour un couple et 250 € par enfants à charge.

Cela a bien sûr l’avantage de limiter les évolutions et développements informatiques à effectuer et de ne pas pénaliser tous ceux dont les réductions/déductions d’impôt ne sont pas prises en compte dans le taux de prélèvement à la source et qui devront « avancer cette réduction », mais augmente légèrement le risque puisque le salaire effectivement versé sur le compte du futur acheteur sera en réalité plus faible que ce montant…

Toutefois, avec la mise en place du prélèvement à la source, les Français pourraient avoir un effet psychologique « d’appauvrissement », en ayant le sentiment de « gagner moins d’argent » au vu de la baisse du salaire qui leur est versé chaque mois, surtout les premiers mois… Et comme le marché immobilier est souvent impacté par des effets psychologiques, on peut craindre un attentisme des emprunteurs au 1er trimestre, le temps qu’ils s’habituent à cette nouvelle gestion de leur finance…

C.V. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée